En guise de prologue




24 février 2009, formidable : la bonne nouvelle tombe. France 5, Carlos Pinski et Geneviève Boyer mettent en production « Le secret des sept sœurs ». Même parti vers d’autres responsabilités et combats, Philippe Villamitjana n’a pas oublié. Deux décennies de Thalassa ont forgé un respect mutuel, et peut-être une amitié. En tous cas une fidélité. Alors il a répondu présent à l’instant pour mon projet. Et pourtant ce dossier, je le traîne depuis longtemps, si important pour moi que je n’arrive même pas à le rédiger. Doutes et peurs.

La délivrance est venue un vendredi de novembre 2008. Un déjeuner amical et gentiment arrosé entre deux amis, un producteur et un réalisateur. Il n’est alors point question de travail mais de bonne chère. Ces deux amis qui s’apprêtent à fumer le cigare en goûtant un vieil armagnac, s’appellent Arnaud Hamelin, producteur et Frédéric Tonolli, réalisateur. Entre deux volutes je ne peux m’empêcher de raconter à Arnaud mon projet. Mais aussi de lui faire part de mes doutes. Mon histoire parle d’un siècle de pétrole, de secrets, de mensonges, de guerres… Arnaud connaît l’histoire, les dates, les lieux, les intervenants. Nos analyses sont à l’identique. Mon idée prend forme sur la nappe du restaurant. Nous nous sommes trouvés.


Il est producteur, moi réalisateur, nous n’avons jamais encore travaillé ensemble. Aujourd’hui nous sommes partis pour deux années de travail.

Alors ce blog, pour vous emmener avec nous à la poursuite du « secret des sept sœurs ».

7 commentaires:

Ranwa a dit…

J'avoue, j'ai hâte....
D'en savoir plus, d'écouter de quelle voix tu vas égrenner ce siècle d'histoire du pétrole, qui a modelé la grande Histoire qui s'est invitée tant de fois - directement ou pas - dans la petite histoire de mes ancêtres.
Ranwa

Anonyme a dit…

Je découvre ce blog Fredo. Quelle bonne idée. Nous qui te voyons si peu.
Bakou, verre de thé, chemise bahaméenne et une paire de botte en ratier cachée sous la table... l'aventure commence bien.
On t'embrasse fort.
Keith

geneviève a dit…

Dis, t'aurais pu m'en parler de ton blog...comme ça j'ai des nouvelles et c'est très agréable.
G.B

Anonyme a dit…

Un commentaire ? C'est génial et un peu con un blog car il n'y a aucun commentaire à faire de ton travail ou de toi-même. Seulement des encouragements à transmettre, des bises à te faire car si ça continue, on ne se verra pas de quelques années. Ton coup de crayon est à ton image l'ami, faussement grossier et en fait d'une extrême finesse, celle d'un seigneur aux allures de tricheur de saloon. So long Johnny Cash !

Anonyme a dit…

Juste un mot : Bravo !!!!!!
C'est vraiment blufant

eden.sb a dit…

Effectivement superbe récit et images, vivement la disponibilité de la version vidéo.

Concernant l’intérêt d'une petite caméra, je dirais qu'oui, bien sûr, l'adaptation n'est pas compatible avec la recherche des conditions idéales. Et puis, sérendipité, trouver le merveilleux est une bénédiction, vouloir le conserver un pêché (hors de toute porté religieuse, c'est le dénaturé).

Merci et bonne continuation, en ce début d'année 2012, ou le climat nous joue une drôle de prolongation et où l'on parle d'une source d’énergie qui contrarie la logique scientifique.

Un avenir pas rose, mais encore multicolore, que nous pouvons toujours réaliser, non sans devoir prendre en compte ce qu'ont fait nos ainées, certains sans savoir, mais la majorité parc qu’ils ne le voulaient pas, savoir.

Philippe Journau a dit…

Bon, je débarque, mais c'est un début.
Bizzz,
Mermoz

Enregistrer un commentaire