Escapade Géorgienne : visite au BTC (5/5)

Allez, une tournée à la campagne, je veux voir le BTC passer dans les montagnes. Pour sortir de la ville j’emprunte l’avenue G.W. Bush. Un axe qui mène à l’aéroport, baptisé en septembre 2005 du nom du président américain. Une façon ostentatoire de le remercier pour son soutien lors de la « révolution des roses ». Je m’arrête pour photographier l’immense portrait du président Bush. Drôle de tourisme, je me moque de moi même.

Nous avons quitté Tbillissi et nous roulons par la campagne vers les montagnes du Nord, sur la route du BTC. L’oléoduc Bakou -Tbillissi - Ceyhan, du nom des trois villes qu’il relie, serpente, caché sous la terre, par les montagnes du Caucase et de l’Anatolie. Un ouvrage de 1768 km qui passe par des cols enneigés à plus de 2500 mètres d’altitude, qui traverse rivières et frontières. 25000 personnes ont œuvré pendant plus de quatre années à sa construction.

Le coût du projet est évalué à plus de 4 milliards de dollars. Un coût financé par un consortium de compagnies anglo-américaines, européennes et une participation azérie, et étrangement avec le partenariat de la banque mondiale. Le tube d’acier transporte près de huit cent mille barils de pétrole de la Caspienne à l’Occident chaque jour.

Tout au long du tracé de l’oléoduc enterré et dissimulé sous le sol patrouillent des 4X4 blancs de l’opérateur britannique BP. Il est impossible de s’approcher du BTC sans se faire repérer et contrôler. Après quelques heures de route, nous arrivons dans la région de Borjomi nichée au milieu d’un cirque de montagnes.

L’oléoduc traverse une zone voisine du Parc national de Borjomi. C’est ici que les sources descendues des montagnes fournissent une eau minérale réputée dans toute l’ex-URSS. Selon les associations de protection de l’environnement géorgiennes et internationales, une fuite sur l’oléoduc pourrait durablement polluer les sources de Borjomi. Déjà trois heures que l’on roule sur une piste de boue et de caillasses ; nous approchons d’un col, et je cherche toujours le BTC. Sur les cimes battues par le vent pâturent quelques troupeaux de moutons. Au loin la silhouette de quelques bergers comme des sentinelles fantomatiques. Je laisse passer une terrible averse de grêle et je m’extirpe de la Niva.

J’installe la caméra et commence à filmer. Le panorama est grandiose, quelques panos jaune et rouges marquent le passage du tuyau, du BTC. Surgies de nulle part, deux jeeps militaires nous rejoignent. Les portières claquent, des soldats géorgiens armés nous encerclent.

Vérification des papiers, appels radios, questions. L’ambiance est sévère mais reste courtoise. Non, il est interdit de filmer sans une autorisation spéciale. Oui, ils sont des militaires, non ils ne sont pas employés par BP, mais ici tout le monde surveille le BTC. On ne rigole pas avec le BTC.

Quatre heures de routes chaotiques pour filmer quelques minutes... Il est temps de partir, en restant discrets, et je relance la Niva sur la route pour Erevan et l’Arménie.


5 commentaires:

davidsauve a dit…

Je viens de lire le programme des documentaires diffusés sur france5 rentrée 2010-2011. Pas de dates indiqué, mais en faisant une recherche google, je suis arrivé sur votre blog.
Je suis impatient de voir votre travail. J'avais demandé a TF1 de mettre a disposition l'ancienne série documentaire sur le sujet qui s'intitule l'histoire secrète du pétrole", je suppose que vous la connaissez !? Bien que difficilement trouvable sur le réseau, avec un peu d'acharnement(celui d'un collectionneur de doc, j'ai réussi a tous les récupérer. En envoyant un email a TF1, on m'a conseillé de faire une demande auprès de l'ina, ce que j'ai fait mais n'ai jamais eu aucune réponse ...
Je penses que je vais m'abonner a votre blog et je vous encourage pour un montage qui sera sans doute difficile(en vous lisant).
Merci d'avance pour votre travail qui mettra a jour mes connaissances sur cette ressource rare et puissante qu'est l'or noir.et peut être plus...

Anonyme a dit…

Un Grand Merci et félicitations.
Brice

Anonyme a dit…

Où acheter le ( si intéressant) DVD?

spsyed a dit…

“Secrets of the seven sisters” is a factual, landmark documentary film that exposes secret, hidden oil history. It reveals the extraordinary and gigantic theft perpetrated by a few unscrupulous tycoons. It is the shameful story of oil used to cheat billions around the world every day. It contains interviews with key protagonists and experts. It is an incredible story of the secret pact which gave birth to the oligopoly controlling the world’s crude-oil prices. Well done, Sunset Presse for the excellent analysis with only a few factual errors... For more analysis search for "spsyed" on google and youtube... http://youtube.com/spsyed, http://spsyed.livejournal.com .

Anonyme a dit…

franchemant trop fort.
Bon courage

Enregistrer un commentaire